Jean Anglade

est né le 18 mars 1915 dans le Puy de Dôme. Entré à l'école normale d'instituteurs, il poursuit de façon autodidacte ses études pour devenir professeur de Lettres, puis agrégé d'italien.

Très prolifique, il a publié plus de quatre-vingt ouvrages, entre biographies "Pascal l'insoumis", livres d'histoire "La vie quotidienne des immigrés en France", essais, livres humoristiques, poésies ou théatres, Jean Anglade est une référence de la scène littéraire française. Il obtient en 1957 le Prix du roman populiste pour "L'immeuble Taub" et le Prix des Libraires en 1962 pour "La foi et la montagne". Ayant beaucoup écrit sur sa région, l'Auvergne, il est surnommé le Pagnol auvergnat. Sa bibliographie est tellement longue (un livre publié tous les ans) que je ne peux vous la livrer ici.

 

Publié en 1967, réédité en 2010, "Des chiens vivants" nous plonge dans l'univers carcéral de sept dignitaires nazis, condamnés à la prison à vie à Spandau. Gardés dans des conditions très strictes par les forces d'occupations, nous assistons à un hallucinant huis-clos où il ne se passe...rien. La vie des prisonniers est réduite à sa forme la plus minime, une vie vide de vie, de bruit, de contact, d'actions...Les dialogues sont ridicules, pathétiques, les hommes tournent en rond, attendent la mort, certains la choisissent...Seules les visites des familles ponctuent leurs vies.

Nous apprenons un peu du passé de ses hommes, j'ai cherché des regrets ou des remords, je n'en ai pas trouvé...drôle d'humanité, au passé inhumain, au présent déshumanisé, sans avenir, sans rien. Il en faut de la maîtrise pour écrire un roman pareil!

Enquête

Avez-vous déjà lu cet auteur?

OUI (3)
75%

NON (1)
25%

Total des votes: 4